Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

  • rss
  • linkedin
  • slideshare
  • youtube
  • twitter
  • facebook
ÉTUDES
Etude beauté 2012
BEAUTÉ / 30 novembre 2012

FEMALE BEAUTIES – observatoire des Femmes CSP+ et de leur rapport à la beauté

Après « Female Power » en 2011, Altice Média Publicité poursuit son observatoire des femmes CSP+ au prisme de ses comportements de consommation. Ce second volet aborde les femmes CSP+ dans leur rapport à la beauté.Après « Female Power » en 2011, Altice Média Publicité poursuit son observatoire des femmes CSP+ au prisme de ses comportements de consommation. Ce second volet aborde les femmes CSP+ dans leur rapport à la beauté.

Objectifs : Comprendre et analyser les comportements de consommation beauté des femmes CSP+. Détecter les envies et les demandes des consommatrices face au marché de la beauté. Identifier des profils de consommation beauté « les Beauties ». Méthodologie : L’étude a été réalisée à partir d’un panel online auprès de 714 femmes CSP+ âgées de 25 à 54 ans.

Principaux enseignements :

– La beauté est essentielle au bien-être des femmes : 96% déclarent important le fait de prendre soin de soi.

– 68% des femmes CSP+ sont dans un rapport à soien matière de beauté. Vs 32% considèrent la beauté ou prendre soin de soi comme un devoir, une obligation sociale et nécessaire dans leur rapport aux autres.

– La beauté correspond à un moment « slow » dans la vie de ces femmes, actives pour la plupart, qui ressentent le besoin de se retrouver « entre soi ».

– Non aux effets de mode, Oui aux nouveautés. 80% des femmes aiment essayer, tester des nouveaux produits.

– 75% sont attentives à la composition des produits. Ainsi, Qualité et composition du produit sont systématiquement recherchées.

– Fidèles à leurs parfums (55%), elles changent de produits de maquillage plus régulièrement.

– Elles sont influentes auprès de leur entourage (82%) et sont les prescriptrices beauté pour les hommes (61%).

– Elles ont toujours besoin de conseils et d’informations beauté de la part de spécialistes.

– La presse féminine est le média référent pour elles, qu’il s’agisse d’articles (69%), de pages de publicité ou des sites de presse féminins.

– Elles sont sensibles aux expériences beauté digitales. Pour exemple, 28% ont déjà consulté des tutoriaux maquillages et coiffures sur internet, en revanche seulement 1% ont téléchargé des applications sur smartphone.

Pour consulter l’étude :

 

Contacts marketing : Stéphanie Berger – sberger@er-services.fr / Juliette Gerbet – jgerbet@er-services.fr