Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

  • rss
  • linkedin
  • slideshare
  • youtube
  • twitter
  • facebook
ÉTUDES
csp+ argent
ARGENT / 4 juillet 2014

Les CSP+ et l’argent

Cette étude menée par Altice Média Publicité décrypte les comportements des CSP+ face à l’argent. Elle met notamment en évidence leur rapport à l’argent, leurs modes de gestion de patrimoine, leurs attitudes face à l’avenir et leur relation à la publicité bancaire.

Cette étude menée par Altice Média Publicité décrypte les comportements des CSP+ face à l’argent. Elle met notamment en évidence leur rapport à l’argent, leurs modes de gestion de patrimoine, leurs attitudes face à l’avenir et leur relation à la publicité bancaire.

Les résultats de cette étude ont permis de dresser une typologie des différents profils de rapport à l’argent :

– Les Money Gamblers (23%) : Ils se montrent particulièrement intéressés par la gestion de patrimoine : « toujours plus de placements », tel pourrait être leur credo. Leur avis sur l’argent est de fait très influent auprès de leur entourage, d’autant plus que ces experts ès patrimoine prennent plaisir à tout maîtriser eux-mêmes. La prise de risque dans les placements ne les effraie pas, bien au contraire, c’est un moteur pour eux !

– Les Money Diggers (26%) : Ces femmes sont habituées à un niveau de vie confortable, car elles connaissent une grande réussite professionnelle. A leurs yeux, avoir toujours plus d’argent matérialise leur succès. Etant maintenant en fin de carrière, elles préparent leur retraite en capitalisant sur des placements à haute rentabilité. Encore très occupées aujourd’hui, elles sont séduites par la grande flexibilité des banques en ligne.

– Les Family Money (31%) : Les Family Money se sentent investis d’une mission : gérer au mieux leur argent pour assurer l’avenir de leur famille. Pour mener à bien ce devoir qu’ils jugent évident, ils font notamment appel aux conseils d’une banque privée. En bons pères de famille, ils optent pour des placements sans risque, mais qu’ils pourront transmettre à leurs enfants : de l’immobilier et des livrets d’épargne.

– Les Low Money (20%) : Pour ces jeunes femmes, gérer leur argent n’est pas une sinécure. Elles le font par indispensabilité et souci d’économies, mais sans grand enthousiasme. Les Low Money n’ont en effet pas pour objectif de se constituer un patrimoine. Elles jugent par ailleurs l’argent plus sclérosant que libérateur. Leur priorité dans la vie tient plutôt dans les relations humaines.

(base 931 répondants CSP+ issus du panel Altice Média)

Découvrez l’étude en détail :

Etude Argent 2014 from Express Roularta Services

> Contact marketing : Bertrand GENEVI bgenevi@er-services.fr